Que puis-je faire pour la Terre ?

Comme toujours, je ne suis pas fan des polémiques ni de la propagande. Je constate cependant et déplore que l’on parle souvent de bien-être d’un côté et d’écologie de l’autre. A travers cet article, je formule le vœu que l’on ne dissocie plus l’un de l’autre. En effet, faire un pas vers la préservation de notre environnement dans chacun de nos choix peut s’avérer meilleur pour la préservation de notre propre santé. Cela nous permet de consommer mieux et de meilleure qualité en général. Inversement, faire un pas vers soi et chercher à améliorer sa santé au quotidien amène la plupart du temps à percevoir nos ressources naturelles d’un autre œil… Mais que faire exactement ? Je vous propose une liste non exhaustive d’actions possibles à mettre en place, au choix. Le quotidien regorge de remèdes faciles à introduire pour gagner en harmonie avec la nature, profitons-en 😉

Comment devenir consomm’acteur et faire partie de la solution ?

La première recommandation que je puis vous faire est de prêter attention à vos achats. Il n’existe pas de petit geste lorsque l’on considère que nous sommes des milliards sur terre et que chacun, à son échelle, peut faire un pas dans son quotidien, qui ne lui coûtera ni temps ni argent.

Dans ce registre, j’ai plusieurs solutions à vous proposer :

Alimentation consciente

Prendre soin de soi commence par l’alimentation et prendre soin de son alimentation peut augmenter votre vitalité, votre résistance aux stress, à l’effort, et rallonger la Vie dans son ensemble.

  • Je vérifie mes réserves

Vérifiez ce que vous avez déjà avant de racheter. En d’autres termes, consommez le nécessaire et suffisant, éliminez le superflu pour ne pas gâcher/jeter, vous en ferez des économies et même un gain de place dans les placards.

  • J’évite l’achat de produits issus de l’élevage intensif

Pour la plupart, les animaux dont sont issus les viandes et produits laitiers que vous consommez ne sont pas spécialement chouchoutées. Je ne suis pas partisane de la propagande et suis du signe et de l’ascendant de la Balance, j’apprécie les choses qui me semblent justes. Personnellement, j’ai opté pour le végétarisme depuis longtemps (petite déjà, je boudais les viandes…) et vous ai écrit un article sur la question si cela vous intéresse et que vous souhaitez en savoir davantage sur mon point de vue à ce sujet (voir l’article « Faut-il devenir végétarien ? » https://www.millescence.com/blog/sarah-stulzaft-faut-il-devenir-vegetarien/). L’élevage intensif est tout sauf au profit ni de notre santé, ni de notre écologie et met en souffrance des millions d’animaux, le tout de façon totalement démesurée. Comme le dit Matthieu Ricard, la compassion ne s’arrête pas au bord de l’assiette…

Privilégiez les produits locaux : ouvrez l’œil, vous avez peut-être des voisins qui cultivent près de chez vous, un marché, une ferme. N’oubliez pas que le label bio est payant, tout le monde n’y a pas accès, il existe bien souvent des gens consciencieux et soucieux de l’environnement, en agriculture « raisonnée », avec d’excellents produits.

  • Je cuisine mes produits frais dont j’ai vérifié la provenance et l’éthique
  • Je mange dans de la vraie vaisselle

Les matériaux nobles sont bien plus sains que le plastique jetable. N’hésitez pas à vous déplacer pour vos déjeuner sur l’herbe avec votre vaisselle, elle s’en remettra très bien… 😉

Rejets à la Terre responsables

  • J’achète éthique et écologique :

Là aussi, l’idée est de se débarrasser du superflu finalement. Voici quelques propositions :

  • Prévoyez un sac de course réutilisable, de belles âmes se mettent à en confectionner, vous pouvez en trouver de toutes sortes ou exprimer votre créativité et le customiser vous-même
  • Les magasins bio sont une bonne source d’inspiration pour éviter de polluer l’environnement à travers nos achats. Moins de plastique, moins d’emballage quel qu’il soit, de nombreuses propositions de produits en vrac, vous en ferez même des économies d’argent par rapport aux produits équivalents emballés.
  • Enfin, renseignez-vous, de nombreuses études prouvent que l’eau du robinet peut souvent se consommer et s’avérer même de meilleure qualité que les eaux en bouteille. Alors, renseignez-vous, vous pourrez peut-être participer à la préservation des mers et océans si vous aimez vous y baigner en y rencontrant plus de poissons que de canettes, pailles ou bouteilles vides…
  • Si vous achetez du plastique, n’oubliez pas de recycler. Même si un faible pourcentage sera réellement recyclé, autant qu’il soit dans les bacs prévus à cet effet.

Je prends soin de mon corps = je prends soin de ma planète

Ecologie et hygiène corporelle

Je choisis de respecter la nature et d’utiliser un minimum de produits chimiques, de sprays et d’emballages plastiques

Les solutions ?

  • Savons solides
  • Déodorants solides (les sprays libèrent des particules fines dans l’air qui sont néfastes à la fois pour l’environnement et potentiellement pour notre sphère respiratoire)
  • Shampooings solides
  • Produits faits maison
  • Coupe menstruelle à la place des serviettes / tampons du commerce : on cherche un peu notre organisation au début, puis un vrai bonheur à porter, on ne la sent pas, on est libre de tout faire durant cette période et on n’a rien à jeter à la poubelle. Il existe également des fées couturières qui conçoivent des protections lavables, donc réutilisables et écologiques.
  • Douchette wc : méthode asiatique qui consiste à se laver après la selle et juste éponger avec le papier toilette ensuite. Très peu connue, le papier toilette est une source de pollution considérable

Ecologie et hygiène domestique

  • Je privilégie les produits naturels, voire les produits faits maison à l’ancienne (savon noir, vinaigre blanc, bicarbonate de soude, huiles essentielles pour parfumer, etc).
    Les sprays destinés au nettoyage domestique, utilisés de façon chronique, peuvent produire des désordres pulmonaires et/ou ORL. Les lingettes bouchent les nappes phréatiques et les polluent alors qu’il est assez simple d’usage de mettre un produit sur un tissu, certainement moins cher et moins agressif aussi pour les voies pulmonaires et ORL…
  • Je coupe eau et électricité lorsque je n’en ai pas l’usage, j’en fais des économies de ressources en tout point

Ecologie et hygiène de vie

  • Je prends soin de tout ce que j’ai déjà
    Je pourrai ainsi en savourer la présence plus longtemps.
  • Je privilégie la marche, le vélo, les transports en commun, le covoiturage au lieu de prendre systématiquement ma voiture si je le peux.
    Je croise des sourires, des regards, je partage un moment agréable et sans stress avec mes enfants en les conduisant à pieds à l’école, j’alimente une hygiène de vie saine car 20-30 minutes d’activité physique par jour s’avèrent bonnes pour ma santé, je vois ma ville avec un autre oeil, j’entends le vent dans les arbres, les oiseaux dans leurs branches…
  • Je télécharge Ecosia,
    ce moteur de recherche gratuit qui plante des arbres grâce à nos navigations web. Il fonctionne aussi bien que tous les autres, peut se mettre sur l’ordinateur comme sur le portable et favorise la reforestation de notre monde.
  • Je remercie la Terre
    et plante moi-même des arbres si je le peux, des fleurs mellifères pour nos abeilles…

Je prends soin de mes pensées = je prends soin de ma planète

Selon les Peuples Premiers, modèles de savoir-être et savoir-vivre en harmonie totale avec la nature, faire de son mieux pour être joyeux, reconnaissant d’être vivant et célébrer la vie contribuent à la longévité et la splendeur de notre planète. Comme j’ai pu l’expliquer/le rappeler dans mon article sur l’eau (voir l’article « Médecine Traditionnelle Chinoise : le pouvoir de l’eau » https://www.millescence.com/blog/sarah-stulzaft-medecine-traditionnelle-chinoise-le-pouvoir-de-l-eau/) et selon les preuves apportées à travers les travaux du Pr Masaru Emoto, les mots, les pensées influent sur la structure des molécules d’eau. Or, chaque cellule de notre corps contient 99% d’eau. D’autre part, si vous vous intéressez aux peuples de la forêt, pour le peu qu’il en reste, la santé physique, morale, mentale et spirituelle qu’ils portent, le courage et l’énergie qu’ils dégagent, viennent du lien étroit qu’ils entretiennent avec la Terre et le sens sacré de l’existence, ainsi que de leurs activités quotidiennes. Tout est organisé autour du clan, avec le clan, pour le clan et pour la Terre et le vivant. On honore les ancêtres, on autonomise les enfants tout en les élevant avec des repères et proches des traditions ancestrales. Toutes les fêtes traditionnelles sont intergénérationnelles. En famille, on chante, on danse autour des éléments que l’on honore comme le Feu, l’Eau, les pieds en contact direct avec la Terre, on exprime notre gratitude chaque jour. La vie est célébrée en toute simplicité.

Eh oui, il est primordial de se rendre compte que nous sommes chanceux d’être ici, que l’abondance est l’un des prénoms de notre Terre, que de la respecter va dans le sens de notre salut et que le meilleur cadeau à offrir à la Vie, c’est d’être heureux d’être en vie.

Alors… Bientôt, demain va naître. Comment souhaitez-vous le construire ? Il n’y a pas de « petits » gestes, chacun peut imposer son propre rythme. Le tout, c’est de laisser battre son cœur en la faveur d’un monde meilleur, où chacun aurait sa place et ses solutions. Unis pour elle, unis vers elle, un pas à la fois mais TOUS en marche pour la Terre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s