Biscuits de la joie : MA recette

Quoi de meilleur que d’être en joie ??? Quoi de meilleur que de se sentir en santé ? Quoi de meilleur que de se nourrir avec plaisir pour y parvenir…? C’est tout le programme que je vous propose de découvrir à travers cet article.

Biscuits de la joie : la conceptrice

Nous devons l’existence de ces fameux biscuits à Sainte Hildegarde de Bingen. Pour celles et ceux qui ne la connaîtraient pas, Sainte Hildegarde a vécu au XIIe siècle en Allemagne. Connue et reconnue pour avoir été la première femme consacrée « Docteur de l’Eglise », Hildegarde de Bingen a consacré sa vie à la transmission des messages qu’elle recevait. Ces messages (Sainte Hildegarde, dès l’âge de 3 ans, a rapporté avoir des visions et entendre des voix), reçus par canalisation, ont la particularité d’avoir été très largement vérifiés par le test et l’application directe auprès des malades qui guérissaient. Grâce au recul actuel, beaucoup ont été validés scientifiquement. Sainte Hildegarde de Bingen reste donc l’une des pionnières en terme de médecine naturelle ; un savoir extrêmement précis du fonctionnement du corps humain, une grande connaissance des mystères et de la générosité de Mère Nature et une connexion fine et profonde au Divin.

Biscuits de la joie : automne-hiver, la période idéale pour en consommer

biscuits de la joie

Pourquoi, me direz-vous ? D’une part, tout simplement parce que très souvent, le moral baisse à l’approche de l’automne. L’été et sa chaleur (énergie feu) s’effacent pour laisser place, petit à petit, aux saisons froides (énergie eau), ce qui peut perturber l’équilibre énergétique.

Physiologiquement aussi, l’organisme est mis à rude épreuve. Moins de soleil et de lumière affectent le système nerveux et peuvent bouleverser des neurotransmetteurs comme la sérotonine, autrement appelée « hormone du bonheur ». C’est là que l’histoire des biscuits peut devenir intéressante, non…? 😛

Pour terminer de vous convaincre, voici ce que Hildegarde de Bingen disait de sa création : « adoucit l’amertume du corps et de l’esprit, ouvre le cœur, aiguise les sens émoussés, rend l’âme joyeuse, purifie les sens, diminue les humeurs nocives, apporte du bon suc au sang et fortifie ». En d’autres termes, un véritable alicament !

Biscuits de la joie : point sur les propriétés des ingrédients

biscuits de la joie

Biscuits de la joie : l’épeautre

L’épeautre est une céréale ancienne. Attention toutefois lors de vos achats, à l’agriculture « moderne » qui opère souvent des croisements avec le blé… L’épeautre ancien contient 12 fois plus de magnésium que du blé, du GABA (acide gamma amino butyrique), qui, lui, est un anxiolytique, et même du tryptophane, précurseur de la sérotonine.

Voici sans plus attendre, ce que Sainte Hildegarde a transmis concernant les propriétés de l’épeautre : « L’épeautre est la meilleure des céréales ; il est chaud, gras et vigoureux et plus doux que d’autres espèces de céréales. Il donne à celui qui en mange une chair et un sang sains et il met l’esprit de l’homme de bonne humeur. Quelle que soit la forme sous laquelle les hommes le mangent, que ce soit du pain ou dans d’autres aliments, il est bienfaisant et doux. »

Autant dire que ça commence plutôt bien comme programme…

Biscuits de la joie : les épices

biscuits de la joie

Biscuits de la joie : la cannelle

La cannelle à l’honneur ! C’est qu’elle en présente une floppée, des propriétés bienfaisantes. En plus d’être une épice réchauffante, consommée régulièrement, elle peut contribuer à renforcer l’immunité d’après Sainte Hildegarde, qui ajoute également, entre autres, qu’elle « dissout les humeurs mauvaises qui bloquent la tête »

Biscuits de la joie : le clou de girofle

Assez connu pour son action anesthésiante sur les douleurs dentaires, le clou de girofle ne se limite pas à cette seule magie… En plus de soulager certaines problématiques digestives, musculaires entre autres, il représente également un moyen simple et efficace de vous redonner énergie et sourire.

Biscuits de la joie : la muscade

Saviez-vous qu’à trop forte dose, la noix de muscade pouvait être mortelle ? A contrario, utilisée soigneusement, elle regorge de trésors pour le bonheur du corps.

Selon Hildegarde : « La noix de muscade a une chaleur et un heureux équilibre de ses propriétés. Celui qui consomme de la noix de muscade ouvre son coeur, purifie ses sens et en retire des bonnes dispositions. »

Biscuits de la joie : MA recette

biscuits de la joie

Je me suis permise quelques changements dans les ingrédients, parfois par goût personnel, parfois par conscience naturopathique. Vous aurez donc le choix et pourrez faire différents tests, pourquoi pas…? 🙂

Biscuits de la joie : des graisses « amies »

Et oui, il y en a… 🙂

J’ai pris le parti d’utiliser un mélange de :

  • huile de coco vierge bio : voici l’une des rares huiles que l’on chauffer sans crainte, elle a de plus un pouvoir anti-bactérien, facilite la digestion, renforce l’ossature, soutient le système immunitaire entre autres nombreuses vertus
  • margarine végétale (je n’aime pas le beurre et nous évitons les laitages de vache tant que possible à la maison, question de mieux-être digestif pour nous deux) pour rester tout de même proche de la recette originelle et de la texture recherchée

Biscuits de la joie : les « bons » sucres

Ne pas oublier que tout est toujours question de quantité… C’est pourquoi j’ai choisi de diminuer leur quantité dans MA recette et d’en augmenter la valeur nutritionnelle. J’ai donc choisi comme ingrédient : le sucre de canne complet bio, autrement appelé Rapadura. Non seulement il recèle un pouvoir sucrant supérieur au sucre classique, il nécessite donc une quantité moindre pour en obtenir le goût, mais il présente deux autres avantages. En effet, il apporte une saveur caramel supplémentaire et il contient des nutriments, contrairement au sucre classique.

J’ai également gardé un peu de miel d’apiculteur afin de respecter la recette originelle. J’ai pu constater une différence de texture lorsque je n’en ai pas mis.

A vos fourneaux !

biscuits de la joie

Préparez un mélange des 3 épices moulues à parts égales de cannelle, muscade et girofle.

Dans une casserole, faites fondre à feu doux 180g d’un mélange margarine végétale + huile de coco bio.

Pendant ce temps, dans un saladier, mélangez 500g de farine d’épeautre ancien, 70g de Rapadura, 3g de sel et 20g du mélange 3 épices.

Lorsque les graisses sont fondues, laissez-les refroidir et y ajouter 4 jaunes d’œuf et 50g d’un bon miel.

Incorporez ce mariage à celui du saladier puis pétrissez la pâte.

Préchauffez votre four (programmation que vous utilisez pour faire des pâtisseries)

Etalez-la à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur un lit de farine. Attention à veiller à une épaisseur de pâte d’environ 1 cm.

Créez la forme de vos biscuits à votre guise (emporte pièces ou sablés ronds roulés à la main)

Enfournez vos réalisations au four sur une plaque avec papier sulfurisé pendant 10 minutes, pas davantage.

Laissez-les bien refroidir avant d’en consommer, pas plus d’un par jour suffira.

Prenez bien soin de vous ! Votre corps vous le rendra… 😉

Une réflexion sur “Biscuits de la joie : MA recette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s